Accueil // Actualités // Mémorandum de Paris : 113 navires retenus en un an pour non-respect de la Convention du travail maritime

Mémorandum de Paris : 113 navires retenus en un an pour non-respect de la Convention du travail maritime

Dans la première année d’application de la Convention du travail maritime, 113 navires ont été retenus dans le cadre du Mémorandum de Paris. (Photo : Thibaud Teillard)

Le Mémorandum de Paris, chargé de coordonner les contrôles de l’État du port dans 27 pays, indique que, en un an, 113 navires ont été retenus au titre de déficiences à la Convention du travail maritime (CTM ou MLC en anglais), soit 17,4 % de tous les navires contrôlés qui ont fait l’objet d’une rétention (649 au total). La CTM, adoptée en 2006, est entrée en vigueur le 20 août 2013. Le rapport prend en charge les inspections jusqu’au 20 août 2014.

Dans l’ensemble, le nombre de déficiences liées à la CTM représente 7,6 % de toutes les déficiences constatées (46 798). Une faible part correspond néanmoins à des graves problèmes qui ont conduit à retenir le navire à quai. Principaux d’entre eux : le retard dans le paiement des salaires (39,5 %), les insuffisances dans l’organisation du management à bord (28,6 %) et dans les plans de prévention santé-sécurité (43,1 %).

Seuls les États membres du Mémorandum de Paris ayant ratifié la convention avant le 20 janvier 2012 ont été autorisés à mener des inspections la première année, soit 12 États (Bulgarie, Canada, Croatie, Chypre, Danemark, Lettonie, Pays-Bas, Norvège, Pologne, Russie, Espagne et Suède). Ils sont rejoints désormais par neuf autres États signataires : la France, la Belgique, la Finlande, l’Allemagne, la Grèce, l’Italie, la Lituanie, Malte et le Royaume-Uni.

 Source: lemarin.fr

Tags:

comment closed