Accueil // Actualités, Presse & Media // [France Culture] Transports maritimes: la grande traversée

[France Culture] Transports maritimes: la grande traversée

« Qui tient la mer tient le commerce du monde, qui tient le commerce tient la richesse, qui tient la richesse du monde tient le monde lui-même. » disait l’explorateur et navigateur  anglais Walter Raleigh (mort en 1618) dans son Histoire du monde, le récit inachevé de ses voyages publiés…
Le transport maritime assure aujourd’hui près de 90% des échanges mondiaux… et les gigantesques navires constituent les vecteurs incontournables de la mondialisation …
Le secteur maritime en est l’un des reflets, un formidable thermomètre des fluctuations économiques et… fatalement aussi reflet des déséquilibres territoriaux et économiques que ces systèmes engendrent…
 
Le navire-cargo est peut-être l’incarnation même de la mondialisation, le fleuron incontournable de la vitalité économique des multinationales, le vecteur indispensable des échanges de toutes sortes : des produits informatiques aux vêtements en passant par les fruits et légumes jusqu’aux produits réfrigérés ou encore les déchets…
De plus en plus, les marchandises sont « mises en boite », transportées dans des conteneurs… Le conteneur, voilà la grande révolution du transport maritime des dernières décennies…
Cette idée de génie qui révolutionna le commerce maritime, on la doit à  Malcom McLean…  Ancien routier, devenu entrepreneur [le fondateur de SEALAND entreprise pionnière des transports intermodaux…] ; qui, en 1956, fut le premier à imaginer des remorques de camions détachables, donc directement transférables sur les navires…
S’il reste assez méconnu ; Malcom McLean est un homme qui a changé la face du monde (comme le reconnaissait le célèbre magazine Forbes)…
Nous parlerons de la conteneurisation du transport maritime…
Mais, plus globalement, nous nous demanderons « qui » maitrise ce transport maritime !?… quels sont les territoires favorisés par le commerce maritime ?… Quelles sont les routes maritimes qu’empruntent chaque jour ces milliards de tonnes de marchandises ? Comment les ports – et les hommes à la manœuvre ! – peuvent s’adapter à ces navires toujours plus gigantesques ?
Pour le comprendre, cap aussi sur l’Asie…
Comment s’est opéré le basculement asiatique du commerce maritime mondial – l’Asie orientale et la zone Pacifique polarisant désormais plus de deux tiers des activités portuaires planétaires…  – ?
Nous en parlerons avec Nicolas Sartini, – directeur exécutif de la ligne Asie-Europe du groupe CMA CGM, premier armateur français, numéro  3 mondial du transport maritime conteneurisé… CMA GGM qui est d’ailleurs  l’un des premiers groupes à être parti à la conquête de la Chine….
Mais nous nous dirigerons aussi du côté du littoral africain avec le géographe Léandre Edgard Ndjambou, où, symbole là aussi d’une Afrique de plus en plus mondialisée, les interfaces portuaires se développent… Les armateurs s’intéressent de plus en plus à ces marchés émergents… CMA CGM mais aussi le géant danois Maersk ou encore le groupe Bolloré Africa Logistics…
Sommes-nous en passe d’assister à un déplacement du centre névralgique des échanges internationaux de l’Asie à l’Afrique… ?… Qui de Lomé, Abidjan, Pointe noire s’imposera comme la zone portuaire de première importance ?
 Mais pour l’heure… Quel impact a eu la conteneurisation de l’économie sur les échanges et la circulation des marchandises ?
Culturesmonde
par Florian Delorme
Le site de l’émission

Transports maritimes: la grande traversée (1/4)
Le navire-cargo, fleuron de la mondialisation

[haiku url= »http://www.seamensclub-larochelle.com/wp-content/uploads/2014/12/NET_FC_6f5a4875-d98b-46ae-92e7-3815de69d326.mp3″ oga= »file.ogg » graphical=true » showtime= »true »]

Invité(s) :
Antoine Frémont, géographe, chargé de mission Aménagement du territoire- Services projetchargé de mission aux RFF (Réseaux Ferrés de France), ancien directeur de recherche à l’INRETS
Nicolas Sartini, directeur executif de la ligne Asie-Europe pour la compagnie CMA- CGM
Léandre Edgard Ndjambou, géographe, rattaché au laboratoire « CEGEP » / Géographie des Transports et Logistique des Echanges Internationaux de l’Université Omar Bongo (Libreville/Gabon)
Gilles Saint-Jalme, commandant de bord du Jules Verne (CMA-CGM)

Transports maritimes : la grande traversée (2/4)
Panama, Suez, Malacca : la bataille des passages

[haiku url= »http://www.seamensclub-larochelle.com/wp-content/uploads/2014/12/NET_FC_52398b1e-46b6-4e96-9d88-67893735c019.mp3″ oga= »file.ogg » graphical=true » showtime= »true »]

Invité(s) :
Pierre Royer, enseignant à IPESUP
Marc de Banville, grand reporter, historien, écrivain
Nathalie Fau, maître de conférences à l’Université Paris 7 et chercheure au laboratoire SEDET (Sociétés En Développement, Études Transdisciplinaires) en délégation CNRS

Transports maritimes (3/4)
Vie et mort d’un porte-conteneur

[haiku url= »http://www.seamensclub-larochelle.com/wp-content/uploads/2014/12/NET_FC_b987c138-e519-4df8-be68-62fd7efdb981.mp3″ oga= »file.ogg » graphical=true » showtime= »true »]

Invité(s) :
Paul Tourret, directeur de l’Institut Supérieur d’Economie Maritime.
Jean-Bernard Raoust, ancien directeur de la société de courtage maritime « BRS Brokers »
Shahin Muhammad Ali, coordinateur pour l’ONG « Ship Breaking Platform » au Bangladesh

Transports maritimes: la grande traversée (4/4)
Pièges en haute-mer

[haiku url= »http://www.seamensclub-larochelle.com/wp-content/uploads/2014/12/NET_FC_efd41a3c-15e2-4d09-b8f5-5063c969280f1.mp3″ oga= »file.ogg » graphical=true » showtime= »true »]

Invité(s) :
Bernard Dreyer, consultant pour l’entreprise « Sud Clearance », une compagnie de fournisseur de sécurité maritime et professeur de géographie à Sciences Po Aix
Cyrille Coutansais, directeur de recherche au Centre d’études stratégiques de la Marine (CESM)
Patrick Marchesseau, commandant de bord du voilier de luxe Le Ponant lors de la prise d’otages du voilier par 12 pirates somaliens entre l’océan indien et la Méditerranée (avril 2008)
Joseph Vincent Ntuda Ebodé, coordonnateur du Centre de recherches et d’études politiques et géostratégiques de l’université de Yaoundé II au Cameroun

 

Tags:

comment closed