Accueil // Echos des foyers // Bulletin de la FNAAM N°90 Novembre/Décembre 2014

Bulletin de la FNAAM N°90 Novembre/Décembre 2014

Financement de nos associations Bilan 2014

 L’année écoulée n’a fait que confirmer les difficultés de financement de nos associations : baisse du pouvoir d’achat des marins, subventions plus aléatoires des collectivités locales. La contribution obligatoire des armateurs des navires en escale qui aurait assuré la pérennité de ce financement, proposée par la FNAAM, approuvée par les membres du CSGM, s’est heurtée à un veto difficilement compréhensible de La Sous- Direction des Ports au niveau de son recouvrement (droit de port ou taxe).

Pourtant cette année n’a pas été que négative. Au niveau politique d’abord. A deux reprises le Secrétaire d’Etat à la mer – dans une lettre à la FNAAM en mars puis dans sa transmission de la charte aux présidents de directoires des GPM – a confirmé le nécessaire soutien logistique et financier aux associations et sa volonté d’instaurer leur financement pérenne.. Le moyen choisi d’une charte d’engagement portuaire associé à la nomination de « correspondants portuaires du bien-être » devrait permettre d’adapter l’aide du GPM en fonction des besoins de l’association validés par la commission portuaire de bien-être. L’année 2015 dira si cette procédure a bien fonctionné et si les grands ports ont utilisé une part de leurs recettes – et notamment on l’espère, des droits de port, au financement du bien-être portuaire et enfin – c’est important – si la charte a été étendue aux ports décentralisés.

Second point positif : la reconnaissance par la Direction des Affaires Maritimes – sans doute aidée par les conclusions de l’audit effectué sur l’AGISM – de nos associations comme acteurs des moyens et services de bien-être que la France, signataire de la CTM 2006, s’est engagée à promouvoir. Ce qui s’est traduit par le transfert vers elles de la ligne budgétaire « accueil des marins étrangers » et donc de subventions de fonctionnement et d’investissement substantielles qui seront reconduites en 2015
Enfin la FNAAM , persuadée que le financement pérenne de nos structures d’accueil reste conditionné par une contribution obligatoire des armateurs des navires en escale a relayé, dans l’esprit de la motion votée lors de notre assemblée générale de Brest, cette conviction vers la commission tripartite de l’OIT (sans grand espoir d’une modification de la CTM !) et surtout vers le Parlement Européen, en souhaitant notamment que la partie facultative de la Convention puisse être intégrée dans une directive européenne.

Enregistrons ces avancées positives mais continuons à relayer, via les commissions portuaires notre conviction que le soutien financier du bien-être portuaire doit être, dans l’esprit de la CTM, tripartite ( Etat et ports – marins – armateurs) .

Alain Coudray Pdt d’honneur de la FNAAM

télécharger ici

comment closed



A l’heure où les ports se referment sur eux mêmes et s’éloignent de la ville et de ses habitants, Marin’Escale participe activement au maintien de la tradition qui forge, depuis toujours, le rapport de La Rochelle au monde à travers son ouverture sur la mer. Lieu d’accueil, d’échanges, de rencontres parfois insolites, mais avant tout de chaleur et de fraternité pour ceux qui sont loin de chez eux comme pour ceux d’ici, elle fait du port de La Pallice, au delà d’un simple univers de travail, un espace d’humanité. 
Maxime Bono 
Député-Maire de La Rochelle

Baignée par l’Océan, la Charente-Maritime, depuis des siècles, connaît bien à la fois l’irrésistible appel du grand large et le bonheur du retour au foyer. Marin’Escale offre cette chaleur fraternelle à tous les marins du monde qui transitent à La Rochelle. Et le Département est heureux de pouvoir l’aider à être ce havre d’amitié et de convivialité.    


Dominique Bussereau 
Président du conseil général de la Charente-Maritime