Accueil // Echos des foyers // [Bayonne] Foyer des marins, une nouvelle adresse

[Bayonne] Foyer des marins, une nouvelle adresse

Les élus aux côtés du président d’Escale Adour.
© PHOTO J.-Y. I.

Le foyer d’accueil Escale Adour, Seamen’s Club, vient de déménager dans de nouveaux locaux, sur la zone du port située à Tarnos, route de la Barre. Lors de l’inauguration des locaux, vendredi dernier, François Cazeils, président d’Escale Adour, a rappelé la genèse de cette opération.

Le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de l’établissement LBC Tarnos (classé Seveso) l’avait révélé : le Seamen’s Club, un établissement recevant du public, se trouvait en zone dite de restriction et devait être déplacé.

Pilotée par la CCI de Bayonne Pays basque, l’opération a consisté à construire un nouveau bâtiment, avec des accès directs sécurisés sur les quais et la route de la Barre. L’État, l’entreprise LBC et la Région Aquitaine ont contribué à parts égales au financement de l’opération.

Désormais, l’équipe du Seamen’s club, composée d’une quinzaine de bénévoles, peut sereinement accueillir les marins en escale, dans les nouveaux locaux dotés de cabines téléphoniques, d’un bar avec sa boutique, d’un coin télé et d’un espace avec billard, ping-pong, avec la possibilité de faire quelques lectures ou de profiter de jeux de société.

1 972 marins en 2014

38 000 marins ont été accueillis par Escale Adour depuis vingt ans, dont 1 972 en 2014. François Cazeils souhaite que l’équipe de bénévoles s’étoffe et est très satisfait d’accueillir prochainement un jeune en service civique. Il milite pour obtenir la contribution obligatoire au profit du foyer des navires en escale.

Il souhaite que le port retrouve un niveau de trafic atteint avant la crise économique. Parmi les élus présents, dont les maires des communes voisines, Mathieu Bergé, conseiller régional, a rappelé l’effort de la Région Aquitaine pour le port de Bayonne, avec 35 millions d’euros d’investissement en cinq ans, dont la salutaire arrivée de la drague « Hondarra », vis-à-vis des perspectives d’augmentation de trafic.

À ce titre, l’élu régional a cité le probable démarrage de production du laminoir des Landes, les projets de laminoir Celsa et ceux de la société LBC. Le cumul de ces nouveaux trafics atteindrait 1 million de tonnes.

Jean-Yves Ihuel

Source Sud Ouest

comment closed