Accueil // Actualités // La place du marin dans la ville, une réflexion menée lors d’un colloque à l’ENSM du Havre

La place du marin dans la ville, une réflexion menée lors d’un colloque à l’ENSM du Havre

Métiers. Les journées maritimes du Havre ont démarré hier à l’ENSM, à l’occasion d’un grand colloque sur la place des marins dans la ville.

Les intervenants ont abordé la ville portuaire et les marins

C’est un constat qui se vérifie un peu partout à travers le monde. Les villes maritimes se «démaritimisent». Avec des terminaux portuaires de plus en plus éloignés, des mesures de sûreté et de sécurité drastiques qui empêchent le public de toucher du doigt l’activité portuaire mais également des escales de navires de plus en plus courtes qui empêchent les équipages de mettre pied à terre, la présence des marins est aujourd’hui de moins en moins visible.

Susciter des vocations

C’est justement le thème de la place des marins dans la ville maritime au XXIe siècle qui a été abordé hier dans les locaux de l’École nationale supérieure maritime (ENSM), à l’occasion d’un grand colloque organisé par le Propeller Club et ses partenaires (AHAM, FNMM, IFM, SNSM).

Ce colloque, qui rassemblait de nombreux intervenants, professionnels du monde maritime et portuaire, universitaires ou responsables d’associations, s’inscrit directement dans les Journée Maritimes du Havre, un événement qui se poursuit aujourd’hui et demain toujours dans les locaux de l’ENSM avec la présence d’artistes inspirés par la mer.

Olivier Lemaire, le directeur général de l’association internationale Ville et Port (AIVP), reconnaît qu’il faut réconcilier la population et les jeunes en particulier avec les activités maritimes et portuaires afin de susciter de l’intérêt et même pourquoi pas des vocations. Face à ce constat d’autant plus vrai au Havre, premier port français pour le trafic de conteneurs, l’Umep (Union maritime et portuaire), le Grand Port Maritime du Havre, la Ville, la Codah et la CCI ont pris l’initiative, il y a deux ans, de créer un Port Center dans les locaux de l’espace Graillot. Une manière de remettre le port au cœur de la ville à l’instar de ce que fait Anvers. Les marins, eux, sont bien présents localement même s’ils ne sont, pour la plupart du temps, pas visibles.

Ronan Dolain, le président du Seamen’s Club, l’association qui accueille des équipages de toutes nationalités au sein de l’hôtel des Gens de mer, avance le chiffre de 180 000 marins qui transitent chaque année par Le Havre.

Les intervenants hier se sont tous accordés à dire que ceux qui posent le sac à terre possèdent toutes les qualités requises pour poursuivre une carrière en entreprise.

F.H.

Source: www.paris-normandie.fr/

Programme complet des Journées Maritimes sur www.propeller-lehavre.com

comment closed