Accueil // Portraits et témoignages // Antonio – Electricien à bord du Fortezza

Antonio – Electricien à bord du Fortezza

AntonioAntonio fait partie des 275 000 marins philippins qui sillonnent les mers du globe. Cela fait 15 ans qu’il navigue et c’est pourtant la première fois qu’il vient en France !  Il est électricien sur le Fortezza, céréalier qui arrive d’Egypte.  Les 23 membres de l’équipage sont tous philippins, ce que Antonio apprécie : avoir la langue et la culture en commun facilite la vie à bord. Antonio a 48 ans et avant d’être marin il a travaillé pendant 6 ans dans une usine textile aux Philippines, comme électricien aussi. Mais l’entreprise périclitait.

Pourquoi est-il devenu marin ?

Bien sûr pour des raisons financières, les salaires aux Philippines sont bas, mais aussi pour découvrir de nouveaux horizons. D’ailleurs hier il a pu visiter le centre de La Rochelle avec ses collègues. Il aime collectionner les pièces de monnaie. Il vient d’embarquer pour sept mois, après avoir passé trois mois chez lui, auprès de sa femme et de ses trois jeunes fils. Certes l’absence semble parfois longue, mais il se complait peu dans la nostalgie car il sait qu’il n’a pas le choix. D’ailleurs la vie à bord est plus facile de nos jours grâce aux nouvelles technologies. Avec 20 USD, il peut téléphoner chez lui depuis le bateau pendant 37 minutes. Par contre Internet n’est pas accessible pour l’équipage (seulement dans le « master office »). Pouvoir utiliser Internet est donc sa principale attente lorsqu’il vient dans les Seamen’s Clubs. C’est important de sortir du bateau durant les escales et les Seamen’s Clubs sont ce qu’il y a de mieux quand les escales sont courtes. Antonio apprécie de pouvoir y faire quelques achats également. Son travail d’électricien est assez physique et nécessite une bonne santé. Antonio exercera son métier de marin tant qu’il en aura la force. « As long as I can work, I work ».

Antonio porte un bracelet décoré d’images pieuses qu’un de ses fils lui a donné. Il prie plusieurs fois par jour à bord, cela l’aide, et chaque matin il remercie d’être là pour le nouveau jour qui s’annonce…

Par Catherine Paris – bénévole – Marin’Escale le 25/10/2010

Caractéristiques M/V Fortezza – ici

comment closed