Accueil // Actualités, Vie de l'association // RAMON GASACAO 100000ème marin accueilli à Marin’Escale

RAMON GASACAO 100000ème marin accueilli à Marin’Escale

Ramon est né en février 1964 à Binalbagan, une île des Philippines au Sud- Ouest de Manille. Marié et père de trois filles, c’est à l’âge de 32 ans qu’il embarqua pour la première fois après trois années de formation maritime. Ramon est bosco* depuis 1999 à la Compagnie Maritime Nantaise. Il a travaillé sur tous les navires de cette compagnie et c’est sur le MN Calao en escale technique que Ramon revient visiter Marin’Escale. Ramon est un habitué de La Pallice. « Mon père me disait que je pourrais travailler tout en voyageant gratuitement, il me racontait les beaux endroits du monde, Il avait raison.  Lorsque je reste aux Philippines, les voyages me manquent. Quand je navigue, je suis très fier d’envoyer l’argent nécessaire aux besoins de ma famille. Mon souvenir le plus terrible fut une attaque de pirates au large de la somalie. L’alarme a retenti et la consigne était de se rassembler  dans le mess room, portes et rideaux fermés. On ne savait rien de la situation sauf le capitaine resté à la passerelle. ». « Les pirates ne savaient pas qu’ils s’attaquaient à un navire affrété par l’armée française et donc sous protection d’un commando de fusillers-marins. Un tir de semonce suffira à les faire partir mais j’ai ressenti le stress que les marins subissent en traversant cette zone du globe ». Son plus bel émerveillement fut d’être accompagné par un banc de dauphins qui jouaient avec l’étrave. « Il y’en avait partout qui sautaient. »

Après sa vie de marin, Ramon sera Taxi à Kabiti, ville de la banlieue de Manille bien connue par Marin’Escale pour y avoir acheté son Karaoké. Il fera du jardinage et plantera des légumes, pour cette fois, les voir pousser et les manger.

Son meilleur souvenir est finalement d’avoir été mis à l’honneur ce 5 avril 2014 par Marin’Escale car à travers lui, ce sont tous les marins du monde qui travaillent sur les navires qui sont honorés.

Son diplôme du 100000ème marin trônera dans son salon au milieu de ces photos les plus chères.

Guillaume G.

* Bosco : L’appellation Bosco est issue de l’anglais bosseman, qui était le contre-maître chargé de la bosse, dernier cordage à retenir l’ancre avant de la mouiller.

Dans la marine de commerce, le bosco est le maître d’équipage et se situe hiérarchiquement entre les officiers et les membres de l’équipage. C’est un marin expérimenté dans la manœuvre, il a autorité sur les matelots et a des responsabilités d’encadrement. Quelquefois logé au pont officier, il prend cependant ses repas au poste des maîtres dont il a le statut comme les maîtres machine ou les maîtres électricien.

Tags: ,

comment closed